Le vrai Crédit Social

Le drapeau françaisTant que la France ne sera pas sortie de l'UE par l'article 50 comme seule l'UPR le propose, le Crédit Social restera une belle utopie...




Le Crédit Social de Clifford Hugh Douglas n'est pas un parti politique


Il ne faut pas confondre le véritable Crédit Social avec un parti politique canadien qui porta par la suite lui aussi le nom de "crédit social", d'autant plus que Clifford Hugh Douglas lui-même affirme que son Crédit Social doit être AU-DESSUS des partis politiques, que compter sur un parti est une illusion, que parti et Crédit Social sont deux termes qui s'excluent l'un l'autre, et que quand les pressions provenant du peuple seront assez fortes tous les partis seront de toutes façons d'accord pour adopter la réforme du Crédit Social!

Extrait d'une conférence donnée par le père du Crédit Social le 7 mars 1936: "Si vous élisez un parti du Crédit Social, en supposant que vous en soyez capables, je puis vous dire que je considérerais l'élection d'un parti créditiste au pouvoir en ce pays comme une des plus grandes catastrophes qui puisse arriver."




Le principe du Crédit Social


Les propositions de Clifford Hugh Douglas énoncées en 1924

La création des Moyens d'Achat

La monnaie n'est plus créée en contrepartie d'une dette à rembourser, c'est-à-dire par les crédits accordés par les banques commerciales. Dividende Social! La monnaie est créée gratuitement par la Banque Centrale, en contrepartie exacte de la production totale du Pays (ce n'est plus l'épargne qui finance la production!).


Le Dividende Social

Chacun bénéficie - en plus du revenu qu'il perçoit en travaillant - d'un dividende social (égal pour tous) lorsqu'il est nécessaire d'augmenter la masse monétaire pour la faire correspondre à l'augmentation de la production.


L'Escompte Compensé

Si malgré cela il n'y avait toujours pas assez d'argent en circulation (par exemple du fait que les gens épargneraient au lieu de dépenser immédiatement) les prix seraient ajustés par l'escompte compensé: on leur appliquerait un coefficient pour les faire baisser tandis que les commerçants seraient dédommagés du manque à gagner par l'Office du Crédit National.


Les taxes

Dans le cas où il y aurait trop d'argent en circulation le gouvernement détruirait cet excédent, qu'il aurait préalablement récupéré en ayant ponctuellement augmenté les taxes.



Le Crédit Social par rapport au capitalisme

On notera qu'avec le crédit social on ne sort pas de l'économie de marché.

MAIS AVEC LE CRÉDIT SOCIAL ON EST DÉJÀ PLUS À GAUCHE QUE L'EXTRÊME GAUCHE ACTUELLE, car celle-ci ne revendique même pas pour le gouvernement le droit de créer lui-même la monnaie, sans aucune dette publique à rembourser!



Pour en savoir plus sur le Crédit Social

L'île des naufragés (Louis Even)

Le Crédit Social n'est pas un parti politique (Louis Even)

Trois propositions de C. H. Douglas (Louis Even)

Qu'est-ce que le vrai Crédit Social? (Louis Even)

Une finance saine et efficace (Louis Even)

Les ouvriers de la onzième heure (Janpier Dutrieux)




Tentative manquée d'application du Crédit Social


Le Bill Goldsborough aux U.S.A.

Le Crédit Social a failli être adopté en 1932 aux États-Unis.

Une majorité écrasante des membres du Congrès (289 contre 60) vota pour, mais le projet de loi put être défait par le Sénat car il n'y avait pas d'opinion publique organisée pour l'appuyer.

Le Bill Goldsborough (article d'Alain Pilote).



Tentative manquée d'application du Dividende Social


Le Dividende Universel en France

Le 17 octobre 2006 la députée Christine Boutin présenta à l'Assemblée Nationale une proposition de loi visant à créer un Dividende Universel de 330 euros mensuels: une rémunération comme héritage du capital culturel, social et technologique de la France.

Christine Boutin était alors la fondatrice du Forum des Républicains Sociaux (FRS), devenu en 2009 le Parti Chrétien-Démocrate (PCD).

La proposition de loi (dossier législatif).




Une application réussie du Dividende Social


Le PFD en Alaska

En 1976 les habitants de l'Alaska ont décidé, par référendum, que l'APFC (Alaska Permanent Fund Corporation) redistribue les revenus pétroliers à la population, sous la forme d'un "Permanent Fund Dividend".

Et si l'État versait une rente à vie à chaque citoyen? (article paru dans HISTORIA en février 2004).




Sites sur le Crédit Social


VERS DEMAIN

Le journal des Pèlerins de Saint Michel, ou "Bérets Blancs", pour la réforme économique du Crédit Social par l'éducation de la population et non par les partis politiques.


FRAGMENTS Diffusion

Le site de Janpier Dutrieux (l'auteur du livre "Les ouvriers de la onzième heure") dédié à la promotion d'une économie créditrice, dans le cadre de la pensée fédéraliste.


Alliance Sociale des Peuples et Pays de France (AS)

Groupe d'étude et de formation s'inspirant de la doctrine sociale de l'Église en vue d'une réforme institutionnelle, monétaire et bancaire, pour une économie sociale organisée.


Prospérité et Partage

Recherches et études économiques et sociales, économie créditrice, Crédit Social, mutualisme, coopératisme, développement durable et de proximité, éthique économique, répartition et justice.



Précisions à propos de Vers Demain

C'est un journal ultra-catholique et "anti-communiste primaire" qui parle aussi, entre autres, des apparitions de la sainte vierge...


Le Crédit Social n'est pas une religion

Si le véritable crédit social est au-dessus des partis politiques, il doit aussi être au-dessus des religions! D'ailleurs, à propos de religion, Clifford Hugh Douglas (le créateur du Crédit Social) était non pas catholique mais protestant...


Une grosse lacune de Vers Demain

Ce journal ne cite pas de références officielles sur la création monétaire. On est donc obligé de les croire sur parole, ce qui n'est pas normal!

Références officielles sur la création monétaire


J'avoue que malgré tout ça j'aime beaucoup la façon très simple et très efficace dujournal VERS DEMAIN de démystifier le problème de la monnaie.